Skip to main content

Qu’est-ce que le CBD, et quels sont ses bienfaits ?

Le cannabidiol, plus connu sous le nom de CBD, est l’un des plus de 100 composés chimiques appelés cannabinoïdes que l’on trouve dans la plante de cannabis, Cannabis sativa.

Le tétrahydrocannabinol (THC) est le principal cannabinoïde psychoactif présent dans le cannabis, ce qui signifie qu’il provoque la sensation de “planer” souvent associée au cannabis. Toutefois, contrairement au THC, le CBD n’est pas psychoactif.

Cette qualité fait du CBD un produit intéressant pour celles et ceux qui cherchent à soulager des douleurs ou des symptômes, sans les effets psychotropes du cannabis ou d’autres effets secondaires liés à certains médicaments pharmaceutiques.

L’huile de CBD est fabriquée en extrayant le CBD de la plante de cannabis, puis en le diluant avec une huile de support comme l’huile de noix de coco ou l’huile de chanvre. Le CBD peut être trouvé dans des compléments alimentaires, des bains, des boissons ou encore des aliments.

Découvrons ensemble 10 avantages du CBD pour notre bien-être.

Diwö - 10 bénéfices du CBD

10 bénéfices du CBD

Le CBD peut améliorer l’état de la peau

Le CBD peut améliorer l'état de la peau
  • Régule la production de sébum. La surproduction de sébum est considérée comme un facteur contribuant à l’acné. Selon une étude de 2014, le CBD pourrait avoir un effet anti-inflammatoire sur les sébocytes, les cellules de la peau qui produisent le sébum.
  • Il aide à réduire l’inflammation. En tant qu’anti-inflammatoire, le CBD peut être en mesure d’aider à réduire le gonflement, la douleur et les rougeurs des éruptions existantes, ou l’irritation des affections cutanées comme l’eczéma et le psoriasis.
    Hydrate la peau sèche. Une recherche de 2009 suggère que le CBD peut être efficace pour les peaux sèches et déshydratées.

Le cannabidiol peut soulager les douleurs chroniques et les inflammations

Le CBD peut soulager les douleurs chroniques et les inflammations

Tout le monde possède un système de signalisation cellulaire connu sous le nom de système endocannabinoïde (SEC).

Certains chercheurs pensent que la CBD interagit avec un élément central du SEC, à savoir les récepteurs endocannabinoïdes présents dans votre cerveau et votre système immunitaire.

Les récepteurs sont de minuscules protéines attachées à vos cellules. Ils reçoivent des signaux, principalement chimiques, provenant de différents stimuli et aident vos cellules à y répondre.

Cette réponse crée des effets anti-inflammatoires et analgésiques qui contribuent à la gestion de la douleur. Cela signifie que l’huile de CBD et d’autres produits peuvent profiter aux personnes souffrant de douleurs chroniques, par exemple le mal de dos, ou bien les règles douloureuses.

Une revue de 2018 a évalué l’efficacité du CBD pour soulager la douleur chronique. L’examen a porté sur des études menées entre 1975 et mars 2018. Ces études ont examiné divers types de douleur, notamment :

  • la douleur cancéreuse
  • la douleur neuropathique
  • la fibromyalgie


Sur la base de ces études, les chercheurs ont conclu que le CBD était efficace dans la gestion globale de la douleur et ne provoquait pas d’effets secondaires négatifs.

Le cannabidiol peut réduire l’anxiété, le stress, et la dépression

Le CBD peut réduire l'anxiété et la dépression

La CBD pour l’anxiété généralisée
En 2011, un petit essai a testé le CBD sur des participants souffrant de trouble d’anxiété sociale généralisée (TAS) et sur des patients témoins en bonne santé soumis à un test de prise de parole en public simulé (SPST), qui est une méthode de test d’anxiété courante. Comparé à un placebo, le CBD a réduit de manière significative l’anxiété et le malaise chez les participants souffrant de TAS. En fait, leur niveau d’anxiété réduit était comparable à celui des participants du groupe témoin.

Huit ans plus tard, un test de 2019 a comparé l’efficacité de trois doses de CBD (150 milligrammes, 300 milligrammes et 600 milligrammes) et d’un placebo chez des hommes prenant un SPST. Par rapport à un placebo, 300 milligrammes de CBD ont réduit de manière significative l’anxiété des participants pendant le discours, mais pas les doses de 150 milligrammes et 600 milligrammes. Ces résultats soulignent comment le dosage peut être très variable et que plus de CBD n’est pas nécessairement plus efficace.

Parallèlement, une autre étude de 2019 a testé le CBD à des doses beaucoup plus faibles que la plupart des autres études cliniques – certains participants ont consommé 25 milligrammes par jour tandis que d’autres ont consommé 50 milligrammes ou 75 milligrammes par jour. Les chercheurs pensaient que des doses plus élevées pourraient être trop coûteuses pour que les participants puissent les maintenir dans leur vie normale et que des doses faibles s’avéreraient tout de même efficaces. En effet, l’anxiété a diminué dès le premier mois pour la plupart des participants et est restée faible. La qualité du sommeil s’est également améliorée, bien qu’elle ait fluctué davantage que l’anxiété. Seuls trois patients ont signalé des effets secondaires.

Le CBD contre l’anxiété et la dépression
En 2020, des chercheurs ont testé les effets de l’huile de CBD à différentes doses sur 397 patients souffrant de diverses affections. Les participants souffrant de douleurs non cancéreuses ou de symptômes liés à la santé mentale ont connu une amélioration significative de leur anxiété et de leur dépression, ainsi que de leur capacité à mener à bien leurs activités habituelles. L’utilisation d’huile de CBD a suggéré un soulagement significatif de la douleur dans ces groupes également.

Le CBD pour le traitement du SSPT et de la phobie
Une petite étude menée en 2019 auprès de 11 patients a révélé que, lorsqu’il était consommé par voie orale et administré parallèlement à des soins psychiatriques de routine, le CBD diminuait la gravité des symptômes du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) des patients.

D’autres études suggèrent que le CBD peut réduire les symptômes du TSPT lorsqu’il est consommé avec du THC. Lorsqu’ils sont pris ensemble, les deux composés créent ce que l’on appelle “l’effet entourage”, où le THC renforce les effets du CBD tandis que le CBD tempère les effets du THC, ce qui donne lieu à une expérience plus complète.

Certaines études suggèrent également que le CBD peut renforcer les effets de la thérapie d’exposition – qui aide les patients à dissocier certains signaux de la réaction de peur – et de la thérapie cognitivo-comportementale.

Le CBD peut aider à combattre les dépendances

Le CBD peut aider à combattre les dépendances

Récemment, le CBD a fait l’objet d’une grande attention en raison de son potentiel pour traiter l’abus de drogues et d’alcool. La littérature se concentre sur le potentiel pharmacothérapeutique du CBD en termes de sa pertinence dans la prévention de la rechute dans la consommation de drogues. On pense que le CBD est efficace pour cibler les états à risque de rechute en réduisant l’anxiété et le stress liés aux indices de la drogue et en agissant comme un antidépresseur. De plus, le CBD a un impact sur les circuits cérébraux responsables de l’envie et de la recherche de drogues déclenchées par le contexte et le stress liés à la drogue.

Compte tenu des effets neuropharmacologiques et comportementaux du CBD et de son impact sur le neurocircuit contrôlant la dépendance, les implications du CBD pour le développement de nouveaux traitements de la dépendance aux drogues ont suscité l’intérêt de la communauté des chercheurs qui étudient les solutions thérapeutiques pour la dépendance aux drogues et la rechute.

Le CBD peut équilibrer le système endocannabinoïde

Le CBD peut équilibrer le système endocannabinoïde

De quoi est fait le système endocannabinoïde ?
Considérez que les récepteurs endocannabinoïdes sont des serrures et que les cannabinoïdes (comme le CBD et le THC) sont des clés. Seules certaines clés s’adaptent à certaines serrures. Les plus grands récepteurs endocannabinoïdes sont connus sous le nom de CB1 et CB2, et ils affectent des parties totalement différentes du corps. Le CB1 se trouve dans le système nerveux central, tandis que le CB2 se trouve dans le système immunitaire. Bien qu’ils fassent tous deux partie du système endocannabinoïde, ces récepteurs répondent à des signaux différents et s’expriment de manière totalement différente.

Les CB1 se trouvent sur les cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. Cependant, on peut également les trouver en plus petites quantités sur la rate, les globules blancs, les glandes endocrines et dans les voies reproductives et digestives. Les patients souffrant de douleurs, de nausées et de dépression répondent mieux aux médicaments qui agissent sur ces récepteurs, notamment ceux qui contiennent un certain niveau de THC.


Le CB2 se trouve sur les globules blancs, les amygdales, la rate et les cellules immunitaires. Les personnes atteintes de la maladie de Crohn ou du syndrome du côlon irritable sont davantage soulagées par les médicaments qui stimulent les récepteurs CB2, et dans certains cas, les patients sont en rémission complète.


Malheureusement, chaque personne est différente. Cela signifie que chaque personne possède un nombre différent de récepteurs dans son corps, et que certains peuvent être surexprimés ou sous-exprimés. Ces mêmes récepteurs peuvent également répondre à une variété de cannabinoïdes. Cela complique le développement de produits pharmaceutiques de qualité thérapeutique pour les chercheurs, car chacun réagira différemment aux médicaments.

Comment le CBD fonctionne dans le corps humain
Le cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde psychoactif non intoxicant qui agit comme un médicament pléiotrope en ce sens qu’il produit de nombreux effets par le biais de multiples voies moléculaires. La pléiotropie fait référence à l’expression de plusieurs traits par un seul gène.

Le CBD n’interagit pas directement avec nos deux récepteurs cannabinoïdes, CB1 et CB2, avec lesquels de nombreux cannabinoïdes, comme le THC ou le CBG, interagissent. Au lieu de cela, le CBD interagit avec nos endocannabinoïdes, Endo signifiant endogène ou interne et ces récepteurs sont considérés comme des “cannabinoïdes endogènes” car les cannabinoïdes interagissent avec eux.

Le CBD peut augmenter la capacité de concentration

Le CBD peut augmenter la capacité de concentration

Le CBD interagit avec les hormones du “bien-être” telles que la sérotonine et la dopamine. Chaque fois que vous ressentez un stress considérable, votre corps commence à produire du cortisol. Des niveaux élevés de cortisol peuvent compromettre votre capacité à vous concentrer et vous rendre incapable de maintenir votre clarté mentale. Le CBD peut aider à gérer ce problème en interagissant avec l’excrétion de l’excès de cortisol. En conséquence, le cerveau peut libérer davantage de dopamine et de sérotonine. Ces neurotransmetteurs affectent la mémoire, la concentration, l’énergie et la motivation.

Le CBD peut améliorer la qualité du sommeil

Le CBD peut améliorer la qualité du sommeil

Pour savoir si la CBD peut améliorer le sommeil, nous devons d’abord comprendre les causes d’un mauvais sommeil.

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’un mauvais sommeil. Selon la clinique Mayo, l’insomnie peut être causée par :

  • des troubles mentaux, comme l’anxiété, le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et la dépression
  • des médicaments, qui peuvent perturber votre cycle veille-sommeil
  • des conditions physiques, comme la douleur chronique et le syndrome des jambes sans repos
  • la caféine, surtout lorsqu’elle est consommée tard dans la journée
  • des facteurs environnementaux, comme des bruits forts ou un lit inconfortable.

Si votre insomnie est causée par des facteurs externes ou des conditions connexes, le CBD peut vous aider en traitant les causes de l’insomnie.

Le cannabidiol peut diminuer les symptômes de nausée

Le CBD peut diminuer les symptômes de nausée

Tout le monde possède un système endocannabinoïde – une série de récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2, qui comprennent les récepteurs de la sérotonine) et de composés de type hormonal qui contrôlent l’équilibre dans tout le corps humain en envoyant des signaux par l’intermédiaire du système nerveux central, ce qui aide l’organisme à faire face à des situations telles que la douleur chronique ou les nausées sévères.

L’une des principales responsabilités du système endocannabinoïde est de réguler une région spécifique du bulbe rachidien. La fonction principale de cette région est de contrôler les réflexes qui déclenchent les nausées et les vomissements.

L’inhibition de certaines parties du système endocannabinoïde par des médicaments prescrits sur ordonnance peut en fait nous faire ressentir les effets de la nausée. Le stimuler, en revanche, peut supprimer les nausées et les sentiments qui y sont associés. L’huile de CBD est connue pour fonctionner en stimulant le système endocannabinoïde, ce qui signifie qu’elle peut jouer un rôle dans le soulagement des symptômes de la nausée.

Certaines études suggèrent que l’utilisation d’huile de CBD pour les nausées peut augmenter la production d’anandamide. Il s’agit de l’un des nombreux cannabinoïdes différents qui aident à soulager la sensation de nausée et à réduire l’envie de vomir en agissant comme un effet antiémétique (une substance qui supprime la nausée).

Même si l’anandamide possède d’excellentes propriétés antiémétiques, elle a tendance à se dégrader rapidement en présence de l’enzyme Hydrolase d’amide d’acide gras. Le CBD est bénéfique, car il aide à bloquer cette enzyme, permettant à l’anandamide d’être plus facilement disponible pour le corps humain.

Le cannabidiol peut favoriser la digestion

Le CBD peut favoriser la digestion

L’une des raisons pour lesquelles une bonne santé intestinale est si intrinsèque à la santé globale et à la prévention des maladies chroniques est sa relation avec l’inflammation systémique. Un microbiome déséquilibré, associé à une paroi cellulaire défectueuse, signifie que des particules alimentaires et des toxines peuvent pénétrer dans notre circulation sanguine. Cela alerte notre système immunitaire (70 à 80 % de notre système immunitaire est logé dans l’intestin) et déclenche une réponse inflammatoire. Cela peut provoquer des problèmes de peau, notamment de l’acné, de l’eczéma et de la rosacée, des déséquilibres hormonaux, un dysfonctionnement de la thyroïde, des douleurs articulaires, un brouillard cérébral, une baisse d’énergie et un manque de libido.

Il a été démontré que le CBD modulait l’inflammation aiguë et systémique. Il y parvient en empêchant la production de cytokines et d’interleukines (les protéines qui signalent à notre système immunitaire de déclencher une réponse inflammatoire), ce qui se traduit par des avantages thérapeutiques pour les personnes souffrant de colite, de gaz, de ballonnements et de lésions de la paroi intestinale.

Le CBD est également excellent pour la santé digestive car ses effets bénéfiques sur la réduction du cortisol aident à prévenir les fuites intestinales ou la perméabilité intestinale. Le cortisol est une hormone catabolique. Il détruit les tissus de l’organisme et a un effet extrêmement destructeur sur la muqueuse du tube digestif, épaisse d’une cellule. La gestion des niveaux de cortisol est l’un des aspects les plus importants du bon fonctionnement du système digestif.

Le CBD peut aider à la récupération musculaire et articulaire

Le CBD peut aider à la récupération musculaire et articulaire

De nombreux facteurs peuvent contribuer aux douleurs musculaires post-entraînement. Vous avez peut-être utilisé plus de poids qu’auparavant, augmenté le volume de l’entraînement ou effectué des exercices de musculation plus intenses. Tous ces facteurs peuvent infliger des dommages microscopiques à vos muscles, vous laissant endolori.

Il existe des moyens de contrôler et de limiter cette douleur musculaire à retardement (DOMS) avant et après l’entraînement, en effectuant un échauffement plus complet ou en faisant du cardio à faible intensité.

La recherche sur le CBD et le DOMS est limitée pour le moment, mais au moins une étude a montré des résultats prometteurs. Une étude publiée dans l’International Journal of Physical Education, Sports and Health a révélé que les athlètes entraînés qui prenaient du CBD après l’entraînement récupéraient plus rapidement et signalaient également une diminution significative des douleurs musculaires 24, 48, 72 et 96 heures après l’entraînement. La conclusion des chercheurs est que “le CBD semble avoir une influence significative sur les douleurs musculaires associées à l’EIMD [dommages musculaires induits par l’exercice] lorsqu’il est consommé immédiatement après un exercice intense”.

Restez informé.e

REJOIGNEZ LA TEAM DES DIW’ERS !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre l’aventure Diwö !
Lancement de nouveaux produits, témoignages, informations à propos du CBD…
Nous partagerons avec vous l’essentiel de notre actualité !